Plaque immatriculation / Changer de plaque

Comment faire pour changer les plaques d'immatriculation ?

Vous venez de recevoir vos nouvelles plaques d’immatriculation et vous vous demandez comment vous allez vous y prendre pour réussir à les installer sur votre véhicule ? Inutile de se rendre chez un professionnel pour changer vos plaques d’immatriculation. Vous pouvez effectuer le montage vous-même et en seulement quelques minutes avec une perceuse, une pince à riveter, des rivets et bien entendu vos nouvelles plaques d’immatriculation. Rien de plus simple, suivez les étapes de changement de plaque d’immatriculation ci-dessous :

  • Percez les rivets de l’ancienne plaque d’immatriculation pour la démonter du véhicule et libérer l’emplacement.
  • Utilisez votre ancienne plaque comme gabarit pour percer un premier trou à droite de la nouvelle plaque d’immatriculation et réitérer cette même opération sur le côté.
  • Placez ensuite la nouvelle plaque sur le support de plaque prévu à cet effet tout en contrôlant qu’elle soit bien droite.
  • Insérez un rivet dans chaque trou pré-percé.
  • Munissez-vous de la pince à rivet pour fixer les rivets.

Attention : le mode de fixation des plaques d’immatriculation est très strict en France. Il est formellement interdit d’installer ses plaques avec des vis. Les plaques d’immatriculation doivent impérativement être fixées de manière inamovible avec des rivets pour prouver qu’elles ne sont pas modulables. Nous vous conseillons donc fortement d’investir dans une pince à rivet. Cet accessoire vous permettra d’installer vos plaques en toute légalité et surtout, vous évitera d’être passible d’une amende dont le montant pourrait atteindre 750 euros.

Comment changer son ancienne immatriculation contre une nouvelle ?

Depuis la mise en place du Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV) le 15 avril 2009, tous les numéros d’immatriculation possèdent le même format du type AA-123-AA. Cette combinaison de caractères alphanumériques est attribuée à vie au véhicule en suivant une chronologie nationale. La mutation des immatriculations des véhicules ayant été immatriculés avant cette date ne se fait d’ailleurs uniquement en cas de changement au niveau administratif. Ces véhicules portent encore un numéro de plaque sous l’ancien format d’immatriculation de type 1234 AA 00. Le passage au nouveau format d’immatriculation SIV s’effectue donc automatiquement lors d’une démarche liée à la carte grise du véhicule (changement de titulaire, changement d’adresse, duplicata de carte grise, etc.). Dans ce cas, vous êtes dans l’obligation de changer les plaques d’immatriculation, car l’immatriculation qui y figure doit correspondre au nouveau numéro de la carte grise. Pour cela, vous disposez d’un délai de 48h après réception du Certificat Provisoire d’Immatriculation (CPI).

Les plaques d’immatriculation sont un dispositif indispensable pour identifier les véhicules. Circuler avec des plaques illisibles, endommagées ou non-conformes est interdit par le Code de la Route. Contrevenir à cette législation met le propriétaire du véhicule dans l’illégalité et l’expose à une amende pouvant atteindre le montant de 750€. C’est pourquoi les plaques d’immatriculation font partie des points de vérification lors du passage du contrôle technique. La non-conformité peut engendrer une contre-visite pour défaillances majeures ! Il est donc fortement conseillé de changer ses plaques d’immatriculation si elles présentent un défaut.

Commander et changer ses plaques minéralogiques, c’est possible grâce à NouvellesPlaques.com. Quelques minutes suffisent pour passer votre commande directement sur notre site Internet. Vous recevrez vos nouvelles plaques d’immatriculation dans un délai de 24 à 48H ouvrables après son expédition.

Puis-je changer mes plaques d'immatriculation ?

Même s’il est attribué à vie au véhicule, certaines situations exceptionnelles peuvent justifier d’un changement de changer de plaque d’immatriculation. Quand plusieurs véhicules circulent avec des plaques minéralogiques arborant le même numéro d’immatriculation, on peut alors parler de doublettes de plaque d’immatriculation. En effet, il arrive parfois que des personnes malhonnêtes soient tentées de se procurer de fausses plaques d’immatriculation ne correspondant pas à leur véhicule pour éviter de recevoir les contraventions en cas d’infraction. Il s’agit dans ce cas d’une usurpation de plaques d’immatriculation. Etant considéré comme délit, vous pouvez et devez porter plainte dès réception d’une contravention ne concernant pas votre véhicule.

Lorsque vous avez été victime d’une usurpation de plaques, vous pouvez demander un changement de plaque d’immatriculation et l’attribution d’un nouveau numéro. Les victimes de doublettes se rendent compte de cette fraude en général le jour où elles reçoivent la première amende. En fonction de la contravention, les démarches peuvent différer. S’il s’agit, par exemple, d’une contravention due à un excès de vitesse et constatée par un radar automatique, il faut :

  1. Demander à recevoir la photo
  2. Prouver que ce n’est pas votre voiture qui est concernée par l’infraction en question
  3. Se diriger au plus vite vers les autorités compétentes afin de déposer une plainte.

Ce dépôt de plainte vous permettra de vous dédouaner des éventuelles prochaines infractions. Il vous sera également indispensable pour effectuer les démarches administratives nécessaires pour changer de numéro d’immatriculation. Attention toutefois, le « simple » vol de vos plaques d’immatriculation n’ouvre pas droit au changement de plaque d’immatriculation tant que l’usurpation n’est pas avérée.